#JeSuisCharlie et tous les autres aussi…


L’atmosphère est légère, détendue, comme une odeur de pause hebdomadaire, c’est mercredi.

La radio marche en fond sonore. Ils discutent, refont le monde, en route pour faire les soldes.

La télévision est allumée. Il regarde sans regarder.

Le téléphone est connecté. Elle parcourt les réseaux sociaux, à la recherche de tout puis rien.

Et puis ces mots qui semblent raisonner un peu plus fort que les autres, ces lignes qui s’impriment plus intensément dans les esprits…

« Fusillades… attaques… Charlie Hebdo »

Le silence se fait…Ils l’ont fait ? Vraiment ?

La machine médiatique se met alors en marche… Des journalistes qui parlent sans vraiment savoir, des témoins qui racontent sans vraiment comprendre,  et tous ces autres qui suivent, commentent, s’interrogent…

L’atmosphère est lourde, étouffante, suffocante.

Les gorges se nouent, les poitrines se serrent, les yeux sont embués. Une brume épaisse envahit les têtes. Elle empêche de réaliser ce qui est en train de se dérouler, là, sous leurs yeux, puis se dissipe lentement pour laisser place à l’horreur, la barbarie.

L’atmosphère est nauséabonde.

Les âmes et les corps même souffrent.

Des hommes, une femme ont perdu la vie parce qu’ils dessinaient, protégeaient, défendaient, s’exprimaient, pensaient… parce qu’ils étaient LIBRES, parce qu’ils aimaient leur pays, parce qu’ils faisaient leur devoir.

Charb, Cabu, Wolinsky, Tignous, Honoré, Bernard Maris, Elsa Cayat, Franck Brinsolaro, Ahmed Merabet, Frédéric Boiseau, Michel Renaud, Mustapha Ourrad…

L’atmosphère est à l’unité, à la solidarité, à la défense de la liberté.

Les rues raisonnent des murmurent de la foule.

« Je suis Charlie… Not Afraid… »

Une seule arme pour combattre l’ignominie, la France debout. Une France qui doit lutter contre les amalgames, qui doit défendre les valeurs fondamentales de la République, Liberté-Egalité-Fraternité, qui doit maintenir la tête haute et ne doit  pas être tentée de suivre ceux qui embrouillent les esprits de colère, de peur de l’autre.

Nous sommes tous Charlie, nous sommes tous ces autres aussi parce que s’attaquer aux ardents défenseurs de la liberté, c’est s’attaquer à tous les Français et à tous ceux à travers le Monde qui refusent d’être guidés par la haine.

 

je suis charlie

« La haine, c’est la colère des faibles » [Alphonse Daudet]

 signature

Publicités

Une réflexion sur “#JeSuisCharlie et tous les autres aussi…

  1. Pingback: 53 billets en 2015 : Ceci est très amusant #3 | Céline et son Bric à Brac en Vrac

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s