A quoi bon ?


J’aime parler politique, j’ai besoin de comprendre le monde qui m’entoure, j’apprécie de débattre intelligemment pour apprendre des autres, pour faire évoluer ma pensée et ne pas camper bêtement sur mes positions. Pourtant, ces derniers temps, je doute… A quoi bon ?

Depuis les événements tragiques de la semaine dernière, les réseaux sociaux, les échanges du net se font l’écho de débats houleux, d’opinions tranchées. L’angélisme a bien vite disparu même si mes amis et contacts les plus proches ont tous su me démontrer le contraire. Mais les autres ?… Les bien pensants t’apprennent à toujours mieux penser, les aveuglés s’enferment dans leur obscurantisme, les intégristes de tout bord se réjouissent, les donneurs de leçons te font la liste des indignations les plus nobles, des combats les plus justes…

Alors parfois j’ai l’impression de m’auto-censurer, pour me protéger de tout ça.

Non Céline, ne t’interroge pas sur les racines du mal, sur le « pourquoi » du passage à l’intégrisme de ces ennemis de la République, on pourrait te soupçonner de leur trouver des excuses…

Attention, publie moins de posts sur Charlie, on pourrait t’accuser d’oublier les autres combats et tu devras alors te justifier de tes engagements…

Non, ne dis pas tout le mal que tu penses de cet antisémite qui vomit son intolérance  chaque jour un peu plus et qui sous couvert d’humour et de liberté d’expression en appelle à la haine… Tu pourrais te retrouver face à ses défenseurs  qui ne le différencient pas  de cette bande de potes impertinents qui par le biais de la caricature et de la satire dénonçaient toute forme d’intégrisme, sans distinction et qui  vomissaient cette haine justement.

Parce que je pense qu’il n’y a pas un combat mais des combats, que l’indignation ne doit pas être sélective et que chaque douleur est respectable et défendable, que combattre c’est au quotidien, à sa façon, avec ses petits moyens.. Il m’arrive parfois de me sentir bien seule au milieu de tous ces gens qui se parlent sans vraiment s’écouter.

Et puis doucement mais sûrement viendra le temps où certains diront qu’il faut passer à autre chose et reprendre le cours normal de sa vie, qu’il faut arrêter d’être pessimiste parce que ça leur file le cafard, que les politiques sont tous pourris et qu’il vaut mieux laisser tomber, que certains esprits extrémistes n’ont peut être pas toujours tort…

Alors à l’image de ce billet, je ne sens paumée, je ne sais pas où je vais.

J’aimerais simplement que l’immense élan collectif de ces derniers jours ne retombe pas comme un soufflé, que les bien belles paroles entendues depuis une semaine aient un écho bien au-delà des prochains jours à venir. En fait j’aimerais juste que les gens s’engagent un peu plus sur le long terme, sans penser qu’ils perdent leur temps, sans s’imaginer que cet engagement, aussi humble soit-il, empêche la légèreté. Je voudrais que les gens se parlent et s’écoutent vraiment.

Mais je doute, je m’interroge. Je perds peut être même mon temps…

A quoi bon ?

 

 signature

Publicités

5 réflexions sur “A quoi bon ?

  1. Tout comme toi, je me suis posé tout un tas de questions sur doit-on parler de ça ou de ça ou vaut mieux pas ? En effet, il m’était arrivé à mes débuts sur la blogosphère de faire quelques billets de société où je ne relatais que l’actualité du jour sans pour autant m’engager à fond dans une sujet mais à cause d’un billet, un seul petit billet, je me suis attirée la foudre d’une personne ! depuis je m’abstient d’ouvrir trop ma bouche sur papier si je puis dire ;). Quant au joyeux rassemblement, je ne pense pas qu’il va durer longtemps – l’égoïsme commence malheureusement à prendre le dessus 😦

    J'aime

    • J’essaie de rester optimiste malgré tout. Il y aura peut être vraiment un véritable sursaut après tout ça, en tout cas, j’aimerais.
      Pour ce qui est de traiter des sujets d’actus ou de société, c’est toujours bien compliqué…

      J'aime

  2. désolée, j’ai fait pleins de fautes, je viens tout juste de m’en apercevoir. Quant à la dernière phrase j’ai voulu dire : je ne pense pas que ça va durer longtemps;
    pitou pitou

    J'aime

  3. Il faut que tu arrive a rester optimiste, la nature humaine de nature penche d’un côté ou de l’autre, mais vraiment, réussir à rester optimiste et à dire ce que tu as vraiment envie de dire c’est le plus important, la politique c’est bien dans sa globalité, mais si on regarde chacuns et chacunes a notre niveau on aura des gens avec qui échanger aussi, et puis sincèrement je l’admets il y’ a des chaînes que je regarde moins en ce moment, je pense attendre que tout ça se tasse un peu, en attendant je préfère échanger avec des blogueuses comme toi, avec qui on peu échanger et discuter 🙂

    J'aime

    • Merci, c’est gentil.
      Oui, il y a encore des raisons d’espérer, tu as raison. Mais parfois, c’est dur… Faut juste tomber sur les bons interlocuteurs, pas forcément ceux qui sont d’accord avec toi mais ceux qui écoutent.

      J'aime

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s