Top 5 des films qui me font chialer systématiquement…


Il fut un temps (pas si lointain) où je tenais un blog ciné, où je passais mon temps à regarder films sur films, où je pouvais rester des heures à flâner sur le net de bandes-annonces en infos croustillantes sur le dernier petit chef d’oeuvre vu la veille.

Aujourd’hui, j’ai deux enfants, je bosse à temps plein, bref, je n’ai pas mis les pieds dans un ciné depuis la naissance de mon fils et si je vois deux films dans la semaine je suis ravie ! (je me rends compte qu’avec la lecture, « mater plus de films » aurait pu être une résolution pour cette année 2015)

Je prends pourtant le risque de vous faire un petit top ciné à ma sauce en omettant sans aucun doute tous les derniers films bien larmoyants de ces 5 dernières années (oui, j’ai failli mettre 10 mais franchement ça me fait un peu mal à mon amour propre d’ex-cinéphile).

Je vous laisse donc découvrir mon top 5 (dans le désordre) des films qui me font chialer, tout le temps, sans exception, à chaque fois (oui, je radote pour que vous compreniez bien à quel point je ne peux y échapper), un top pas forcément au goût du jour, à mon image en somme :

  • Gladiator : oui, impossible de passer au travers.  C’est simple, à chaque fois que je regarde ce film, je pleure comme une madeleine. Voir cet homme perdre tout ce qu’il a de plus cher si tragiquement puis se relever et partir enfin en héros, déclenche dans mon petit coeur d’hypersensible des torrents de larmes même si le final émeut plus par l’apaisement de Maximus qu’il ne rend vraiment triste .  Je ne m’y ferai jamais. Et les 52 visionnages (environ hein, on ne va pas chipoter) n’y changeront rien.
gladiator champ de blé

© United International Pictures

  • Sur la Route de Madison : alors celui-ci, dans un autre style, il n’est pas mal non plus. Et contrairement à Gladiator, les larmes ne sont provoquées que par pure tristesse, millions de regrets, « fatale fatalité », sacrifice d’une vie…  Pour celles et ceux qui l’ont vu, la phrase « mais ouvre là cette putain de portière bordel !!!!!! » devrait vous parler, l’image de ce pont couvert en bois doit encore vous hanter.  C’est simple, à partir de cette poignée qui ne s’abaissera jamais et  jusqu’à la fin du film, je suis dans l’incapacité de prononcer la moindre parole, la gorge étant beaucoup trop nouée, le coeur bien trop serrée, le nez trop encombré (merci Kleenex ! Désolée, je sens que vous allez être hantés finalement par cette image de moi, morveuse, jusqu’à la fin de vos jours).
Sur_la_route_de_Madison_pluie

© D.R.

  • Million Dollar Baby : Je dois bien reconnaître que sans le talent du génialissime Clint Eastwood, je ne pleurerai pas si souvent que ça devant mon écran. Alors Que dire de ce film ? Que c’est une belle histoire entre deux écorchés vifs, c’est évident. Qu’il nous parle simplement d’un amour fort entre un mentor et son élève, presque de celui d’un père pour sa fille, d’une fille pour son père. Que pour elle il ira très loin mais que d’une certaine façon, elle lui aura redonné goût à la vie.Qu’il n’y a dans ce petit bijou que de l’amour à l’état pur entre deux êtres abîmés par l’existence mais qui auront trouvé leur salut l’un auprès de l’autre (ouais, je sais, c’est beau !)
million dollar baby

© D.R.

 

  • Le Secret de Brokeback Mountain : Les personnes qui me connaissent bien savent que j’ai deux films cultes (ils sont inégalables, et c’est indiscutable), Gladiator et Brokeback Mountain. Ce dernier c’est juste LE FILM qui m’a profondément marqué au-delà de tout ce que j’aurais pu imaginer à l’époque. C’est simple, j’ai mis des semaines à m’en remettre. A la sortie du ciné, je me suis précipitée pour acheter la BO et me replonger dans le film dès la porte de mon appartement d’étudiante franchie. Pour moi, c’est l’histoire d’amour ultime, la plus belle, la plus affreusement douloureuse, la plus physique, la plus passionnée, la plus déchirante, la plus inéluctablement dramatique, à l’image de cette scène dans la chambre d’enfant de Jack, de ces chemises dans le mobilhome d’Ennis, de ce cri : « Tout ce que je sais… C’est que des fois, tu me manques tellement, que j’ai envie d’en crever tant ça fait mal… » (putain, c’est beau et ce n’est même pas de moi).
brokeback-mountain

© D.R.

  • Philadelphia : Outre le thème plus que tragique, ce film est définitivement attaché à un épisode difficile de ma vie, celle de la perte de mon cousin beaucoup trop jeune. Sans que leurs destins n’aient rien de très similaires, la scène finale pourtant me le rappelle tant. Cette vidéo de cette jeunesse heureuse diffusée dans la dernière séquence fait écho à une partie de sa vie sans que je puisse vraiment l’expliquer. Alors je pleure, forcément. Et c’est peut être le seul parmi cette liste que je n’ai plus vraiment envie de revoir. (ok, je sais, je viens de plomber définitivement l’ambiance)
philadelphia

© D.R.

***

J’aurais pu vous parler de « Un monde parfait », « La vie est belle », « Titanic », « Out of Africa », « Le patient anglais », « The reader », « Moulin Rouge » … (et j’en oublie) mais j’ai voulu me limiter à 5 choix, c’est le jeu ma pauvre Lucette !

Et vous quel(s) film(s) vous file(nt) une vilaine envie de chialer à chaque fois que vous le(s) regardez ?

signature

Publicités

13 réflexions sur “Top 5 des films qui me font chialer systématiquement…

  1. Eh bien c’est à croire que je n’aime pas trop pleurer devant les films car je n’en ai vu qu’un (Sur la route de Madison) et c’était il y a plus de 15 ans !!!

    Sinon moi c’est « Le premier jour du reste de ta vie » qui me chamboule grave

    Aimé par 1 personne

  2. Gadiator je te comprends vraiment, à tout les coups j’y’ai le droit, les 4 autres je n’ai pas pleuré, mais je n’ai pas accroché non plus … Perso celui qui me fait pleurer le plus, quoiqu’il arrive et surement jusqu’a ma mort, c’est Pearl Harbor, y’a rien a faire, ah et le film 2 frères aussi, avec les tigres. Voila voila 😀

    J'aime

  3. Million Dollzr baby est je crois le film qui l’a fait le plus pleurée tellement je ne m’y attendais pas… Je suis en général très touchée par les films de Eastwood…Pareil pour Gladiator…

    J'aime

  4. Pingback: L’aventure commence… [ou ma sélection de films d’aventure] #17 – Dans mon Bric à Brac en Vrac, il y a …

  5. Pingback: Ma petite liste de jolis films #27 | Céline et son Bric à Brac en Vrac

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s