53 billets en 2015 : Le premier rendez-vous #20


logo 53 billets

C’est sans grande originalité que j’ai décidé aujourd’hui de vous parler de mon premier rendez-vous amoureux, celui avec l’homme qui partage aujourd’hui ma vie. Je vous épargnerai  les détails de cette soirée qui n’ont d’intérêt que pour les personnes qui l’ont vécue (autant vous dire que le public est assez restreint). Vous devez alors vous demander pourquoi j’ai décidé malgré tout de m’épancher sur le sujet si j’omets une grande partie du récit. Et bien, je préfère m’attarder sur un élément précis de cette soirée, un film, le film que mon « rencard » avait choisi pour me séduire. Et, à bien y réfléchir, le choix était somme toute un peu risqué, voire audacieux, mais surtout gagnant.

Ecrire sur mon premier rendez-vous c’est donc inéluctablement évoquer cet ovni cinématographique qu’est « Mulholland Drive ».

© Bac Films

J’aurais aimé pouvoir vous en résumer l’intrigue en quelques mots mais j’avoue en être bien incapable car aujourd’hui encore je me demande exactement ce à quoi j’ai assisté pendant presque 2h30. Bon mon ami Allociné arrive tout de même à en produire un synopsis, merci à lui :

A Hollywood, durant la nuit, Rita, une jeune femme, devient amnésique suite à un accident de voiture sur la route deMulholland Drive. Elle fait la rencontre de Betty Elms, une actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, Rita tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité.

Et c’est vrai que formuler ainsi ce long métrage donne envie, paraît même accessible. Que nenni ! Ce film est tout sauf accessible : mystérieux, sombre, perturbant, esthétiquement parfait, énigmatique, sensuel, déroutant certainement. Mais accessible…

Pourtant il m’a marqué et j’en garde un souvenir ému parce que c’est le film qui symbolise le début de notre histoire, parce que je me dis que c’est quand même carrément plus classe qu’une banale comédie romantique. Lui et moi n’avons pas vraiment de chanson, vous savez le genre qui vous fait hurler quand vous l’entendez par hasard  « c’est NOTRE chanson ! » mais nous avons notre film et son ambiance feutrée et envoûtante si particulière.

giphy.com

giphy.com

D’ailleurs, un peu à l’image du long métrage, notre histoire m’a d’abord déroutée, mon homme m’a parfois paru bien mystérieux, je n’ai pas toujours compris ce qui m’arrivait. Aujourd’hui je ne suis définitivement plus larguée, j’en comprends les subtilités mais l’histoire est toujours aussi riche et passionnante, et ce malgré le temps qui passe.

signature

Publicités

6 réflexions sur “53 billets en 2015 : Le premier rendez-vous #20

  1. Comme la plupart des films de Linch, je n’ai rien compris. Qui était quoi ? 😉
    Bon comme tu le dis très bien, l’important n’était pas là. Je trouve cela sympa et original d’avoir un film qui symbolise votre rencontre.
    Je me rappelle d’un premier rdv avec un garçon qui m’avait emmené voir 6eme sens … Et bien cela n’a pas fonctionné 🙂

    J'aime

  2. Pingback: 53 Billets en 2015 : Un jour qui a changé ma (leur) vie #23 | Céline et son Bric à Brac en Vrac

  3. Pingback: Parlons expériences #24 | Céline et son Bric à Brac en Vrac

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s