53 Billets en 2015 : si George Clooney venait sonner chez moi… #38


logo 53 billets

Dans un monde merveilleux créé par Agoaye, les acteurs se mêlent à nous, simples mortels, et viennent même à l’improviste à la maison, comme ça, pour tailler la bavette.

© D.R.

© D.R.

Je dois bien avouer que si George Clooney, perdu dans mon petit coin paumé, venait à me rendre visite, je  lui ouvrirais volontiers les portes de mon humble chaumière. D’abord fort étonnée, je le ferais ensuite entrer tout en me demandant si mon homme à penser à refaire le stock de café.

Une fois les présentations faites, tranquillement installés dans le canapé, nous aurions une longue discussion, sur tout, sur rien. Le ton serait léger, l’échange centré sur Urgences, cette série qui a bercé ma presque jeunesse. Je lui glisserais entre deux phrases mon dépit à l’époque de son départ lors de la 5ème saison, les larmes qu’il a fait couler sur mes joues de midinette. Mais je n’insisterais pas trop non plus, je ne voudrais pas passer pour une groupie… Je lui dirais à quel point je l’ai trouvé classe dans la saga « Ocean » et que j’ai proposé en vain à mon homme d’adopter le même look. On repasserait en revue sa filmographie d’acteur et de réalisateur et je le questionnerais sur ses influences, sur celles et ceux qui l’inspirent.

Et puis je lui parlerais de son engagement  pour le Darfour, en faveur d’Obama, contre la guerre en Irak, des levées de fonds pour les victimes des attentats du 11 septembre  et du cyclone Katrina, pour les sinistrés d’Haïti… de sa nomination comme « Messager de la paix » par l’ONU en 2008, de tous ces autres combats qu’il mène en parallèle de sa carrière. Je souhaiterais aussi savoir ce que cela fait de le partager avec son père d’abord, sa femme ensuite.

J’évoquerais rapidement son charme indéniable qui me fait littéralement craquer en lui suggérant de garder la barbe qui lui va si bien. Je finirais par m’assurer que tout va pour le mieux dans son couple tout en lui disant que je serais là si un jour Amal décide de le larguer, qu’il ne s’inquiète pas surtout, que mon homme est au courant, qu’il est la seule personne qui me laisse envisager la bigamie comme un mode de vie, que j’ai un grand grenier à aménager, qu’il aurait ainsi son indépendance.

Oui bon, on peut rêver hein ! Et puis de toute façon à l’évocation d’une probable liaison, il y a fort à parier qu’il prendrait ses jambes à son cou. « Céline the Psycho » serait mon nouveau surnom…  Monde de merde…

signature

 

Publicités

2 réflexions sur “53 Billets en 2015 : si George Clooney venait sonner chez moi… #38

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s