Films en vrac #1


En Une Culture le 26/10/15

En débutant ce blog, j’avais en tête de me remettre à l’écriture de billets ciné où j’aurais pu donner mon avis sur le dernier film vu, un avis détaillé, avec quelques références, histoire de poursuivre l’aventure au-delà du long-métrage. Je l’avais fait sur mon tout premier blog entièrement (ou presque) consacré au 7ème art. Mais chaque billet me demandait beaucoup de temps et un travail de recherches non négligeable (bon je vous rassure, je n’y passais pas mes nuits non plus). Je ne peux donc que me résoudre à l’évidence, je n’ai plus autant de temps qu’avant (une histoire d’enfants ou un truc dans le genre).

Bref, j’ai décidé de ne pas tout abandonner pour autant. Certes je fréquente moins les salles obscures et mon temps de visionnage potentiel est fortement réduit  (les gamins tout ça, tout ça). Pourtant, je me suis remise à regarder des films. Oui, oui, spontanément, comme ça, le soir, entre deux séries et quelques bavardages sur les réseaux sociaux. Les vacances y sont peut être pour quelque chose, allez savoir ! En tout cas, j’ai décidé de partager avec vous mes dernières séances, en vrac, histoire de vous laisser un petit aperçu de mes ressentis et qui sait, de vous donner peut être envie de vous en faire quelques unes !

shame-affiche-france

Shame de Steve Mc Queen Avec Michael Fassbender, Carey Mulligan, James Badge Dale…

Synopsis (allociné) : Le film aborde de manière très frontale la question d’une addiction sexuelle, celle de Brandon, trentenaire new-yorkais, vivant seul et travaillant beaucoup. Quand sa sœur Sissy arrive sans prévenir à New York et s’installe dans son appartement, Brandon aura de plus en plus de mal à dissimuler sa vraie vie…

Mon avis :  les quelques adjectifs sur l’affiche résument parfaitement ce que j’ai ressenti en regardant ce film. Il y a un petit air de chef d’oeuvre là dedans, c’est vrai. Il est surtout provocant, hypnotisant et absolument inoubliable pour diverses raisons que la décence ne m’autorise pas à évoquer plus en détails ici (et puis je n’ai pas le temps, je vous l’ai déjà dit). Bon je taquine un peu mais au-delà de cette tension sexuelle omniprésente, ce long métrage, c’est aussi et surtout l’histoire de deux êtres qui souffrent, l’un ayant honte de ces pulsions qui lui gâchent l’existence, menant presque une double vie pour donner le change, l’autre se cherchant professionnellement et personnellement, cumulant les petits jobs et les histoires d’amour pour lesquelles elle s’emballe un peu trop vite.

La relation entre le héros et sa soeur est  très touchante et elle est sans aucun doute au coeur du film plus que l’addiction elle-même. J’aime d’ailleurs assez cette phrase qu’elle lui adresse lors de l’un de leur rare tête à tête : « Nous ne sommes pas de mauvaises personnes, nous venons juste du mauvais endroit. »

Et puis pour comprendre les choix de films qui suivront, j’ai littéralement craqué pour Michael Fassbender ! Non, il n’a pas qu’une belle gueule. Son talent est indéniable. Charismatique, il interprète son personnage avec une grande justesse, beaucoup d’intensité et de maîtrise, tout en gardant une certaine retenue.

Mon coup de cœur de cette sélection !

***

Jane Eyre de Cary Fukunaga Avec Mia Wasikowska , Michael Fassbender, Jamie Bell...

Jane Eyre de Cary Fukunaga
Avec Mia Wasikowska , Michael Fassbender, Jamie Bell…

Synopsis (allociné)  : Jane Eyre est engagée comme gouvernante de la petite Adèle chez le riche Edward Rochester. Cet homme ombrageux ne tarde pas à être sensible aux charmes de la jeune fille. C’est le début d’une folle passion…

Mon avis : Une nouvelle adaptation de Jane Eyre réussie ! Jouissant d’une belle reconstitution de l’époque victorienne, d’acteurs qui s’en sortent à merveille et d’une réelle beauté esthétique,Jane Eyre est un film élégant qui ne démérite pas, loin de là. Il reste très classique sur la forme, certes, mais il est porté par un véritable élan romantique qui ne vire jamais au mélodrame. L’honneur est sauf !

Un film à voir parce qu’il ne faut jamais bouder son plaisir !

***

Frank de Lenny Abrahamson Avec Michael Fassbender, Domhnall Gleeson, Maggie Gyllenhaal...

Frank de Lenny Abrahamson
Avec Michael Fassbender, Domhnall Gleeson, Maggie Gyllenhaal…

Synopsis (allociné) :  Jeune musicien rêvant d’être une rock star, Jon croise le chemin d’un groupe de pop avant-gardiste à la recherche d’un nouveau clavier. Il devient vite le protégé de Frank, leur leader, aussi fascinant que mystérieux : ce génie musical vit dissimulé en permanence sous une grande tête en papier mâché. Entre phases de doute et éclats de créativité, rapports fusionnels et crises de confiance, l’enregistrement du premier album du groupe et les concerts les conduiront dans une véritable aventure humaine de l’Irlande jusqu’au Texas !

Mon avis :  Frank est un film déroutant, qui sort des sentiers battus et c’est peu de le dire. Tantôt délirant, parfois poétique, presque planant, il ne laisse pas indifférent mais peut aussi perdre en route certains spectateurs. Le gros point fort du film selon moi ce sont ses personnages tous très attachants à leur façon et qui oscillent souvent entre folie douce et mélancolie.

Ce n’est certes pas un film grand public mais il est indéniablement unique !

***

J’aurais du aussi vous parler d’un dernier film « Angel » de François Ozon mais pour être très honnête je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout. Je me suis pourtant promis de le faire et je le ferai, foi de Cécé ! Rendez-vous donc au prochain épisode !

Ah,et si jamais vous avez aussi votre petit mot à dire sur l’un d’eux, n’hésitez surtout pas  (de même si vous voulez m’en conseiller certains, je suis preneuse) !

signature

Publicités

16 réflexions sur “Films en vrac #1

      • Oui cette scène est incroyablement bien tournée! Mais pour le coup, j’oserais ajouter le terme « frustrant », rien que pour cette scène là.

        J'aime

      • Et gênante aussi. Ça me mettait mal à l’aise d’être frustrée et troublée. La limite avec le harcèlement n’a pas été franchie mais dans la réalité on n’en serait pas si loin. Je ne sais pas si je suis très claire…

        J'aime

      • Oui oui c’est bien clair 😉 Effectivement, tu as raison et je pense que c’est justement parce que cette limite n’a pas été franchie que je trouve cette scène incroyable

        Aimé par 1 personne

  1. Je vais aller à contre courant mais j’ai détesté shame ! Je n’ai pas compris l’intérêt du film, ni le sens de l’histoire, pour moi ça s’est pas mal résumé à une série de scènes de fesses et de plans sur la dépression de la soeur du héros. Les performances des acteurs étaient très bonnes et la photo très belle mais vraiment je suis passée a côté de l’histoire. Sinon bonne continuation à toi 🙂

    J'aime

    • Perso, j’ai été scotchée du début à la fin. Ce que je trouve déroutant c’est cette espèce d’impuissance à s’en sortir pour tous les deux. Alors son addiction est très présente et donc les scènes qui vont avec, la dépression de sa soeur aussi. J’y ai trouvé une vraie justification à ce qui pour le coup t’a gêné. Après nous ne sommes pas tous sensibles aux mêmes choses et c’est aussi ça qui est bien avec le cinéma ! Merci d’avoir partagé tes impressions ici et bonne continuation à toi aussi !

      J'aime

  2. J’aime aussi beaucoup shame, ms je ne saurais pas choisir entre celui-ci Et Hunger,( celui qui précède dans la filmographie du réalisateur) c’est un style certes très dur, ms d’une intensité telle !

    Personnellement Angel, m’avait beaucoup plus à l’époque de sa sortie, je savais ce que j’allais voir, et je le trouve plus intéressant que la énième adaptation de jane eyre qui est juste passable à mon goût !

    J'aime

    • Hunger est le suivant sur ma liste. Quant à Angel je ne renonce pas mais j’ai un mal fou à rentrer dans le film. Et l’héroïne est tellement agaçante…
      Sinon je viens de voir 12 years a slave et franchement Steve Mc Queen m’épate !

      J'aime

  3. Pingback: 53 billets en 2015 : le top 5 de ce qui me fait me sentir vraiment bien #45 | Céline et son Bric à Brac en Vrac

  4. Pingback: Films en vrac #2 – Dans mon Bric à Brac en Vrac, il y a …

  5. Pingback: Films en vrac #3 | Céline et son Bric à Brac en Vrac

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s