Ecrire pour renouer… #1


Bannière un écrit un défi

défi semaine 1

Nous y voilà !

Aujourd’hui une année de bienveillance, la mienne,  se met en marche sous la houlette d’Agoaye (je vous en parlais ici). Et pour débuter cette semaine j’ai décidé de relever le défi, en partie du moins, celui de renouer avec mon passé !

  • Ecrire une lettre à quelqu’un à qui vous avez quelque chose à dire depuis longtemps :

Cher Monsieur P.

Voilà plus de vingt ans que nous ne nous sommes pas vus. Vingt ans déjà… Toute une vie. Pourtant je ne vous ai pas oublié. Comment le pourrais-je ? Vous avez tellement fait pour l’enfant que j’étais et la femme que je suis.

Mais j’ai oublié de me présenter :je m’appelle Céline et j’ai été votre élève entre 1992 et 1993. J’ai passé avec vous la plus belle année scolaire de ma vie ! J’ai tant appris à vos côtés, j’ai tant grandi. Je me souviens de votre grande capacité à écouter, de l’attention que vous portiez à chacun, de votre sévérité parfois mais surtout de votre grande justesse. Vous êtes le seul enseignant à m’avoir considérée comme un être à part entière et non comme « la soeur de mon frère », ce garçon intelligent mais colérique, au caractère complexe, qui posait problème. Vous avez su comprendre ma timidité, cette fragilité déjà présente à l’époque. Vous m’avez accompagnée avec bienveillance sur le chemin de l’adolescence qui se dessinait.

Aujourd’hui je vous écris car j’ai décidé de renouer avec mon passé et de vous exprimer toute ma gratitude et ma reconnaissance. Si je suis enseignante aujourd’hui c’est principalement grâce à vous : vous guidez ma façon d’enseigner, vous êtes mon repère, mon phare dans la nuit. Vous êtes aussi cet adulte qui m’a redonné confiance à un moment où je doutais justement de ces adultes et de leur capacité à appréhender la petite fille que j’étais. Cette confiance indéfectible en l’être humain que j’ai ancré en moi aujourd’hui, je vous la dois. Je pense régulièrement à vous, je parle souvent de vous et vous me manquez.

Je ne vous enverrai jamais cette lettre, je le sais. Vous n’êtes plus là pour la lire et le dire ici m’émeut plus que de raison… J’ai voulu vous écrire il y a quelques années de cela. J’ai cherché ici ou là les moyens de vous retrouver. Et puis j’ai appris la triste nouvelle… J’ai beaucoup pleuré. Vous étiez une part de mon enfance. Je me suis sentie comme dépossédée d’une partie de moi, les mots ne sont pas trop forts.

Vous parler aujourd’hui me fait du bien. J’ai l’impression ainsi de vous rendre un peu immortel, de redonner à César ce qui lui revient !

Monsieur P. merci pour tout, vraiment.

Céline

Renouer avec son passé, c’est donc pleurer un peu mais surtout se rendre compte qu’il y a aussi de beaux et doux souvenirs à garder en mémoire, comprendre qu’il fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui et qu’il n’y a rien à renier. Il suffit juste d’apprendre à vivre avec et en tirer tout le bénéfice qu’il se doit à travers les bonnes actions que nous avons faites et les rencontres qui nous ont faits grandir.

signature

 

Publicités

46 réflexions sur “Ecrire pour renouer… #1

  1. Très belle lettre a ton instituteur, moi aussi j’ai un prof de math au college qui m’a marqué avec lui je comprernais les math et j’avait de bonnes notes alors qu’avec d’autres j’y comprenais rien.
    heureusement qu’il y a des instits qui vous marquent et vous aident dans le parcours scolaire qui n’est pas facile.

    J'aime

  2. J’ai moi-même de très bons souvenirs avec certains de mes instituteurs et profs, peut-être devrai-je tenter d’écrire à ma prof d’anglais de sixième pour lui dire à quel point elle a influencé positivement ma vie 🙂

    J'aime

  3. Très jolie hommage 😉 Les enseignants sont souvent révélateurs des grands humains que nous seront!! Joli métiers que tu fait désormais 😉
    Un jour peut être un élève t’écrira des mots semblables ^^

    J'aime

    • J’ai connu ça, il y a peu avec une de mes premières élèves que j’ai rencontrée par hasard. Elle m’a dit de belles choses. Cela a eu le mérite de me conforter dans mon choix de carrière. Ca n’arrive pas souvent mais ça fait du bien ! (et j’ai aussi pris un coup de vieux car elle a maintenant 20 ans lol)

      Aimé par 1 personne

      • 🙂 Le coup de viuex j’imagine bien 😉 Les premiers pré ados dont je me suis occupé (je suis animatrice) sont devenu grand!! Mais la fierté de voir certains faire ce métiers qui me passionne n’as pas de prix 🙂

        Aimé par 1 personne

  4. Ton article est très émouvant et j’en ai eu les larmes aux yeux. Heureusement que ces profs, instits existent, ils/elles ont en eux/elles la Vocation avec un grand V et grâce à eux/elles, l’on peut trouver sa voie !

    J'aime

  5. Bonjour Céline ! Premièrement, je te souhaite une bonne année remplie de bonnes choses et enfin cet équilibre que tu peine à trouver.
    J’ai beaucoup aimé l’hommage que tu as rendu à ton professeur, on sent vraiment que c’était important pour toi de le faire (même si jusque là tu n’en avais pas eu l’occasion).
    Je souhaite également participer à ce defi et j’avais une petite question : le défi doit être rendu avant dimanche ?

    J'aime

  6. c’est grâce à des personne comme lui, comme toi, que nous grandissons en humanité. Etre reconnu comme un être à part entière et ne pas être dans l’ombre d’un autre. Avoir tout simplement sa place.
    Merci à toi pour ce que tu donnes à nos enfants ❤

    J'aime

  7. ta lettre est vraiment superbe, même s’il n’est plus la pour la lire, il continue de vivre à travers tes souvenirs, ton devenir, une très jolie façon de renouer avec ton passé 🙂

    J'aime

  8. Oh, merci d’avoir partagé avec nous cette très belle lettre, je pourrais en écrire de semblables… mais je ne suis pas (et n’ai jamais voulu l’être) enseignante, mais des enseignants ont su me donner des pistes qu’il aurait été dommage de ne pas suivre, certains m’ont ouvert l’esprit et je leur suis éternellement reconnaissante.
    Bonne Année et à bientôt

    J'aime

  9. Pendant un court instant j’ai cru qu’il s’agissait de mon Monsieur P. Qui a tellement changé ma vie. Lui est tjs la quelque part dans ma Franche Comté. Et je comprends tellement ton émotion quand on sait ce qu’un bon enseignant peut apporter !

    J'aime

  10. Il y a des professeurs qui nous marquent plus que d’autre. Lire ta lettre m’a fait replongé dans ma propre enfance. Pour ma part, c’est mon institutrice de CE2 qui a marqué ma vie 🙂 J’espère qu’un jour, un de tes élèves t’enverra une telle lettre car tu auras toi aussi changé sa vie !

    J'aime

  11. Très belle lettre dommage que ce monsieur n’est plus là pour pouvoir la lire. Il est vrai que certains instituteurs reste dans notre tête car ils nous ont aidé à avancer dans la vie plus dm que d’autres.

    J'aime

  12. Pingback: Un défi ou un écrit – Ecrire pour renouer #1 – Un défi | Marionle6tron

  13. j’ai eu les larmes aux yeux en lisant ta belle lettre, on ressent encore maintenant toute l’admiration et les sentiments que tu as pour cet instituteur qui t’as comprise.
    merci de partager avec nous des souvenirs si intime et qui te touche.

    J'aime

    • Tu crois ? Moi je me souviens surtout de mes instits d’élémentaire. Monsieur P. était mon maître en CM2 !
      Et je suis sûre qu’un jour tu recevras une jolie lettre, j’en suis certaine (si, si, crois moi !).

      J'aime

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s