Ceci est un message personnel… #4


Bannière un écrit un défi

écrit semaine 4

 

Ceci est un message personnel à toi qui me connais depuis toujours et qui partages ma vie avec une fidélité sans faille. Ceci est une déclaration, ma déclaration ♪♫♪

Nous nous sommes rencontrés il y a maintenant plus de 34 ans par une belle journée de Juin, quelques jours seulement après la fin du Printemps. Tu avais la peau douce et un peu fripée. Tu te démarquais déjà par cette tache sur la cuisse qui nous causerait d’ailleurs plus tard quelques petits désagréments. Cependant nous avons tous les deux appris à vivre avec à tel point qu’aujourd’hui nous ne faisons plus q’un. Toi, Mon Corps, elle, cette tache, et moi, Céline.

Oui Mon Corps, c’est bien à toi que s’adresse ce message personnel. Je ne suis pas folle je te rassure ! Mais à bien y réfléchir le plus grand acte de bienveillance envers moi même qu’il m’ait été donné de faire c’est de t’accepter et de t’aimer parfois, de vivre sereinement avec toi le plus souvent.

Tout ceci ne s’est pas fait sans heurts ni larmes mais nous y sommes arrivés. J’accepte tes rondeurs, tes marques à l’image de ces vergetures qui me taquinent et me narguent depuis l’adolescence. Elles sont là partout comme un mauvais souvenir que j’ai su apprivoiser, sur mes hanches, sur mes cuisses, sur mon ventre, sur mes seins.

Tiens, ce ventre, parlons-en ! Je le voyais énorme et difforme, flasque et imposant quand je n’avais que 15 ans. Aujourd’hui je me rends compte en regardant de vieux clichés qu’il était plutôt charmant. Il n’était pas plat et ferme mais l’ensemble était relativement harmonieux. Oui, oui, c’est bien moi qui suis là à te dire que finalement toi, Mon Corps, tu avais quelque chose en toi de plaisant ! Aujourd’hui tu es sans aucun doute plus disgracieux qu’il y a vingt ans mais je crois que je t’aime davantage, pas seulement parce que t’aimer moins est impossible mais parce que je ne suis pas la seule à t’aimer.

Je me souviens pourtant de cette cohabitation compliquée, ces vêtements sans formes et sans âme pour te dissimuler, ces maillots de bain trop grands parce que j’étais incapable d’avoir une vision juste de ce que tu étais. J’ai gardé d’ailleurs quelques manies de cette époque. Quand je m’assois sur le canapé je continue de poser un coussin sur mon gros bidon, histoire de ne pas montrer les quelques bourrelets qui se dessinent gracieusement. Je laisse souvent un petit foulard autour de mon cou pour éviter de trop exhiber ce double menton qui reste encore mon plus gros complexe.

Aujourd’hui nous nous côtoyons chaque jour en bonne intelligence. Tu acceptes que je te malmène un peu avec mes petits excès sucrés et mon manque d’activité physique. De mon côté je tolère tes rayures et ta blancheur qui me donne parfois un teint digne de Morticia au saut du lit. Parfois je me dis que je pourrais prendre un peu plus soin de toi, que je pourrais raffermir tout ça et ne pas me laisser aller en t’emmenant avec moi sur cette voie. Parfois encore je suis en colère contre toi, rarement mais cela arrive parce que soyons honnêtes, dans cette histoire, je ne suis pas la seule à blâmer. J’ai du me battre pour apprendre à vivre avec toi, avec cette tache, avec ces marques. Tu ne m’as pas épargnée.

Alors Mon Corps, sache que j’avance avec toi en t’aimant chaque jour un peu plus. Certains vouent parfois un culte au leur, se privant, se dévouant corps et âme pour lui, ne vivant plus qu’à travers lui, ne jugeant plus qu’à travers celui des autres. Ce n’est pas mon cas. Je ne serai jamais ton esclave, je préfère que nous restions amis si tu le veux bien !

 

signature

 

Publicités

14 réflexions sur “Ceci est un message personnel… #4

  1. Je suis heureuse pour toi , parce que de toute façon , on n’a pas le choix , nos corps ils seront là jusqu’au bout du bout … en revanche , y a un truc dont tu peux te débarrasser vite fait , c’est cet accent circonflexe malvenu qui transforme ta marque de naissance en un truc qu’il faut que tu fasses 😉

    J'aime

  2. J’ai mis longtemps à accepter mon corps. Et quand je l’ai enfin aimé, la grossesse m’a fait prendre du poids et depuis, je ne l’aime plus…
    C’est une très belle idée, ce message personnel.

    J'aime

    • Et bien enceinte je n’ai pas pris de poids, j’ai donc adoré être grosse pour la bonne cause et entendre certains me dire que j’étais une belle femme enceinte. En lisant ton comm je réalise que cette grossesse m’a peut être aidée à être amie avec mon corps.
      Et je suis sûre que toi et ton corps vous allez faire la paix (et que tu pourras remettre ta petite robe noire 😉 ).

      J'aime

  3. Ohhhh un très beau message…
    Bravo ! Tu as tout compris ! Il veut mieux l’accepter et être ami avec son corps que d’en faire son ennemi car c’est une longue bataille et en fin de compte on part souvent perdu d’avance…

    J'aime

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s