Le mystère des vêtements capricieux…


Ce matin, en déroulant mon fil d’actualités sur facebook, une de mes amies s’interrogeait sur son fils et sa difficulté à s’habiller le matin. Comment peut-on humainement mettre autant de temps à enfiler un caleçon, des chaussettes, un pantalon et un pull ?

Dans des circonstances parfaites (bonne humeur, bonne volonté, braguettes et fermetures en tous genres limitées) une petite dizaine de minutes devrait suffire pour effectuer cette besogne matinale qu’est l’habillage. Je parle bien ici d’un enfant en âge de le faire seul, suffisamment autonome pour enfiler deux jambes dans un bas de jogging  et deux bras dans un t-shirt ou un sweat, la base en somme ! Exit les collants, salopettes, chemises et chemisiers, ne soyons pas trop exigeants…

Enfin cela ne semble arriver que dans un monde parfait où tout se déroule suivant un schéma clair et sans fausses notes où rien ne doit venir perturber les projets établis (en l’occurrence, poser sa descendance  à l’école ou chez nounou et partir bosser et/ou s’occuper de la maison). Car oui, la réalité est bien différente…

Le matin les enfants sont rarement de bonne humeur ou en tout cas d’humeur et comment les en blâmer. Ils y mettent encore plus rarement de la bonne volonté parce que c’est bien connu, la volonté le matin reste souvent au placard… Quant aux vêtements, ce sont souvent ceux qui ne sont pas encore à la machine ou au linge sale qui se présentent à nous et parfois le collant, les bretelles, la fermeture qui déraille sont de la partie…

Bref, un habillage rapide et efficace le matin, ça n’existe pas !

Ceci étant dit, ne blâmons pas trop nos chers petits car si cette épreuve nous/leur semble si insurmontable, c’est aussi et surtout parce que les vêtements ne sont que de sales capricieux qui ont décidé de nous pourrir l’existence ! Et ne me dites pas que vous ne l’avez pas constaté vous aussi :

  • Que dire de ce t-shirt que vous avez soigneusement plié la veille, veillant à remettre tout à l’endroit et qui durant la nuit  s’est dit que ce serait trop facile et qu’une petite manche à l’envers ça pourrait être sympa ?
  • Que penser de ces chaussettes que vous avez délicatement mises en boule pour qu’une fois dépliées elles soient ainsi prêtes à être enfilées, le talon à sa place, le tout dans le bon sens (c’est du bon sens) et qui se permettent discrètement de se faire la malle en se cachant sous le canapé du salon ?
  • Que faire quand tous vos vêtements ont décidé qu’une étiquette comme repère pour différencier l’arrière du  devant ne servait à rien ?
  • Comment réagir quand la robe encore propre le lundi soir se présente à vous le mardi matin avec une grosse tâche de peinture sur le troisième jupon en partant du bas ?
  • Que décider quand malgré ses efforts votre enfant se retrouve la tête dans le caleçon, les pieds dans la chemisette, luttant férocement contre des habits récalcitrants ?

Vous en conviendrez maintenant, nos enfants sont avant tout victimes d’une sale bande de vêtements capricieux dont le seul but est de leur/nous rendre la vie impossible pour mener de leur côté leur petite vie de vêtements bien pliés !

C’est ignoble, c’est inhumain, laissons donc nos enfants tranquilles, ces pauvres chéris !

Mensonge, fiction, baliverne !

Mensonge, fiction, baliverne !

signature

Publicités

2 réflexions sur “Le mystère des vêtements capricieux…

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s