Exprimer ses sentiments #7


Bannière un écrit un défi

défi semaine 7

Pour ce défi j’ai décidé de me concentrer sur l’expression de mes sentiments envers mes deux enfants. Si je n’ai pas de mal à leur dire combien je les aime et ce plusieurs fois par jour, il faut bien reconnaître que ces derniers temps la bienveillance n’est pas toujours de mise dans les relations que nous entretenons.

Plantons le décor de ces dernières semaines : je me fâche beaucoup et vite car ils sont exaspérants et que je suis aussi extrêmement fatiguée et donc fatigable. Ma patience est inexistante et je crie beaucoup trop, je ne prends plus le temps d’expliquer, je punis, je menace, je n’obtiens rien sans la fameuse carotte. Les journées sont éreintantes pour eux et pour moi. Le cercle vicieux est en marche : je suis HS, ils sont HS, je suis moins patiente, ils sont énervés, ça clache et ça épuise tout le monde… Bref c’est la guerre !

Mais depuis samedi, nous sommes en vacances, nouveau contexte donc ! Et après un premier weekend passé chez leurs grands-parents, la semaine a commencé sous de meilleures auspices : je me suis enfin accordée un peu de repos pour mieux attaquer ces deux semaines de vacances et ils sont revenus apaisés, contents de nous revoir leur papa et moi.

Qu’en est-il à ce jour ?

  • A la fin de la journée, se rappeler de son déroulement et faire une liste de tous les sentiments éprouvés :

Dimanche : « Je me sens tranquille, apaisée, sereine, pleine d’énergie. » > Les enfants sont rentrés vers 17h, ils ont découvert leur chambre réaménagée après un petit tour chez le Suédois. Tout le reste de la journée s’était déroulé dans le calme, sans contraintes horaires, en amoureux.

Lundi : « Je me sens d’abord un peu angoissée puis progressivement rassurée et plus confiante. » > Première journée des vacances sans mon homme, seule avec les enfants. J’ai toujours une appréhension car je sais que s’ils sont pénibles je suis seule pour gérer et que donc je dois assurer à 100%. Et finalement ce sont eux qui ont assurés. Nous avons pu profiter les uns des autres sans que j’ai besoin d’élever la voix une seule fois.

Mardi : « Je me sens heureuse, en paix et fière. » > Heureuse car les bonnes vibrations de ces derniers jours se confirment et rythment notre quotidien, en paix car je n’ai plus de colère et je gère sereinement les petits conflits du quotidien, fière d’eux et fière de moi aussi !

Mercredi : « je me sens bien, tout simplement. » > Je leur fais davantage confiance, je leur laisse plus d’autonomie car je sais qu’ils sont bien eux aussi et moins enclins à attirer mon attention et donc à faire des bêtises.

Jeudi : à l’heure où j’écris ce billet « je me sens plus libre. » > Je suis en effet moins esclave de mes émotions négatives et de celles de mes enfants. Je me laisse aller et je m’accorde un peu de temps pour moi ! Pourvu que cela perdure dans les jours et semaines à venir !

  • Formuler ses sentiments positifs de façon directe et en détaillant la raison :

Nous avons un petit rituel à la maison qui se déroule pendant le repas du soir. Tous les 4 nous devons formuler ce que nous avons fait de bien aujourd’hui, ce qui nous a rendu heureux.  Cela nous permet un peu de parler de notre journée de boulot ou de classe en restant  tous positifs. Nous l’avons donc prolongé cette semaine avec un peu plus d’entrain.  La phrase que j’ai envie de retenir est celle de mon fils : « Aujourd’hui c’était bien du début à la fin car on a tous été gentils avec les autres, j’aime bien ça moi ! »

  • Formuler ses sentiments négatifs sans accusation et attendre de réponse : 

Je formule souvent mes sentiments négatifs mais j’ai l’impression que ces derniers temps je le faisais plus pour marquer mon territoire en quelque sorte et rappeler que j’étais le « Boss ». Oui, je sais c’est loin d’être bienveillant et ce n’est  pas vraiment ce que je suis en tant que maman mais j’avais tellement l’impression que tout m’échappait que j’ai trouvé refuge dans cette attitude dominante pas très saine pour nous tous. Cette semaine j’ai donc formulé mes sentiments négatifs pour expliquer, simplement. Cela s’est avéré possible parce que toutes les conditions étaient réunies ce qui m’a permis de réfléchir et de prendre du recul sur la notion de colère notamment : je pense sincèrement qu’il ne faut pas cacher à nos enfants notre colère quand elle se présente. C’est un sentiment humain que nous éprouvons tous et qui doit selon moi s’exprimer pour qu’il ne se transforme pas en rancœur ou en reproche(s) plus tard. Il ne doit pas être caché ou tu. Je refuse de laisser croire à mes enfants que la colère est seulement négative. Pour moi elle a toujours été nécessaire pour avancer si et seulement si elle est exprimée et expliquée. Quand elle est là il faut savoir l’accepter. De même il m’arrive de pleurer devant mes enfants et de leur expliquer pourquoi, parce que dire et montrer sa tristesse parfois est aussi très sain, beaucoup plus que de la laisser enfermer à l’intérieur dans l’attente d’une implosion dévastatrice.

***

La semaine n’est pas encore terminée, le défi non plus. Mais je compte bien faire de ces vacances celles du renouveau sur la voie de la « zenitude » en famille et de la sérénité qui avait déserté notre foyer dernièrement. Depuis le début de cette aventure j’ai l’impression enfin de voir ses effets se manifester sur le long terme. Tout ce qui a été fait auparavant dans les différents défis est venu en soutien de celui-ci. Merci Agoaye pour ça !

signature

Publicités

8 réflexions sur “Exprimer ses sentiments #7

  1. bravo pour ce début de vacances!
    ici nous en sommes à la fin. Autant la première j’étais un peu comme toi, autant là, ça recommence à repartir dans tous les sens… Pas facile de tenir le cap!
    En tout cas, bravo car tu as largement relevé le défi !

    J'aime

    • Oui et les enfants adorent. En fait je le faisais parfois quand j’avais le temps avec ma classe de CM2 en fin de journée. Ils aimaient beaucoup et ça permettait de partir sur une note positive (pour eux et pour moi 😉 ).

      J'aime

  2. Rho putain (oui moi je m’autorise à être vulgaire quand les choses sont très fortes, et ce billet l’est !)
    Ton parcours est formidable… cette semaine a dû être vraiment enrichissante. Bravo, je trouve ça formidable !

    J'aime

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s