Rouge passion #8


Bannière un écrit un défi

écrit semaine 8

Ce thème m’a évoqué ou amenée à découvrir toute une palette de souvenirs, d’émotions, d’images et de mots. Je l’ai donc traité ainsi, par petites touches de couleur.

  • En  chansons : L’album « Rouge » de Fredericks, Goldman et Jones

C’est sans aucun doute mon album préféré de Jean-Jacques Goldman. Je me souviens du jour où mes parents l’ont acheté, je me rappelle encore de ce boitier métallique gris avec ces gravures que je ne comprenais pas vraiment et de ce titre écrit en lettres écarlates, un bel objet qui trônait fièrement dans notre tour remplie de CD aussi divers que variés.

rouge album

Je devais avoir une douzaine d’années à sa sortie et si j’ai d’abord apprécié l’album pour sa belle musicalité et ses quelques morceaux accompagnés des choeurs de l’Armée Rouge, je me suis ensuite intéressée davantage aux textes tous emprunts d’une grande passion. Je pense bien sûr au titre qui a donné son nom à l’album, écrit après la chute du Rideau de Fer et si plein d’espoir mais aussi de « Juste après » composé après que le chanteur ait visionné un reportage où apparaissait une femme en salle d’accouchement sauvant un nouveau-né. Voici ce qu’il en dit et les questionnements que cela a induit et qui ont conduit à la création de cette petite merveille:

Je suis tombé sur ce documentaire par hasard, une nuit, en zappant. Happé par ces images violentes, presque complaisantes, puis miraculeuses, par cette femme et son quotidien de vie ou de mort. »

  • En 16/9 : « Moulin Rouge » de Baz Lhurmann

Si cela fait bien longtemps que je ne l’ai pas visionné, c’est ce film qui m’ait immédiatement venu à l’esprit  durant l’élaboration de ce billet car au-delà du titre qui contient évidemment la couleur au coeur de notre thème, cette histoire d’amour  si intense et tellement romanesque évoque à merveille l’idée de passion entre deux êtres que tout oppose mais définitivement unis dans la tragédie. Une histoire rouge passion donc à l’image également de la chevelure de feu de Satine, de ses lèvres d’un rouge intense, de cette robe sculpturale lors de cet échange vocal culte sur le dos d’un éléphant, de ce sang s’échappant de sa bouche tel un obscur messager…

moulin rouge

 

  • En quelques tomes :  « Millénium » de Sieg Larsson

Vous le savez peut être mais je voue un culte à cette trilogie au liseret rouge (n’ayant pas lu le 4ème je me contenterais pour l’instant de vous parler des 3 premiers tomes). Les deux héros sont passionnés et passionnants tout autant que les douloureuses épreuves qu’ils vivent et endurent avec force, Lisbeth notre héroïne en prenant pour son grade mais se défendant comme une lionne, le rouge étant parfois celui de sa colère et de sa souffrance et pas seulement celui de cette passion qui l’anime et la guide.

 

  • En image : la couverture d’un livre, « le ballon rouge » de Albert Lamorisse

Je ne saurais trop vous dire aujourd’hui de quoi parle ce livre, s’il était l’adaptation d’un film ou s’il a inspiré un réalisateur. Ce dont je me rappelle c’est que je lui vouais une passion sans borne dans ma plus tendre enfance. L’image de cette première de couverture a toujours eu pour effet de me replonger plus de 20 ans en arrière de manière bien plus efficace que la DeLorean du Doc. J’ai découvert ce livre à l’école et il était devenu ma lecture privilégiée quand j’avais la chance de pouvoir profiter de la bibliothèque de classe. Je me dis qu’il serait peut être temps de m’y intéresser à nouveau et de la faire découvrir à mes enfants.

Afficher l'image d'origine

 

  • En quelques mots : Alain Damasio dans « la horde du contrevent »
Et le jour où il n’y aura plus de couleur nulle part, où tout sera blanc sur la terre comme au ciel, je me trancherai une veine pour que tu puisses encore voir du rouge !
Je n’ai pas lu le livre, je ne connais même pas cet auteur mais j’ai trouvé cette phrase puissante et elle me semble remplie de cette passion pour l’autre, pour la vie sans doute aussi, le rouge s’opposant au blanc qui uniformise et rend tout si terne. Il me faudrait le lire pour en avoir la certitude ou au moins un début d’explication.
signature

 

Publicités

10 réflexions sur “Rouge passion #8

    • J’ai beaucoup aimé les films même si certains les ont trouvés moins bien que la saga littéraire. Ca reste quand même une adaptation fidèle avec une actrice principale vraiment excellente !

      J'aime

  1. Ton billet est très joli. Et nous avons plein de points communs. Le ballon rouge tout d’abord, je l’adorais aussi et l’empruntais une semaine sur deux au bibliobus… Et puis l’album de Goldman, je crois même l’avoir encore !

    J'aime

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s