La nature jour après jour #31


Bannière un écrit un défi

défi semaine 31

Ce défi m’a immédiatement tapé dans l’oeil. Je l’ai trouvé simple à mettre en oeuvre, se prêtant même parfaitement à la semaine  que j’avais planifiée : jardinage (ou plutôt reprise en main du jardin) et sorties dans notre beau département jurassien.

  • Prendre un moment chaque jour pour être attentif aux détails de la nature :

Nous avons commencé la semaine par une virée en famille au Parc des rapaces Jurafaune avec papy et mamie, pour le plus grand plaisir de nos bambins. D’ailleurs si vous faîtes un tour par chez nous je vous le conseille vivement.Le personnel est très accueillant et compétent, l’espace est très bien pensé pour les enfants et comme l’association qui gère tout ça galère un peu cette année avec une saison estivale maussade, pensez-y ! Entre les différents plumages des oiseaux, leurs chants (ou plutôt leurs cris, question de point de vue) et le contact avec certains d’entre eux durant le spectacle, nous en avons pris plein les yeux, les oreilles et le derme (bin quoi, ce n’était pas spécifié dans le défi mais ça marche aussi). A proximité de la boutique, j’ai ensuite fait connaissance avec cette beauté, l’Hibiscus des marais (1) ! Les fleurs ne vivent qu’un jour et font presque la taille de ma main. Mon projet pour l’année prochaine est d’en faire pousser quelques-uns dans mon jardin (dans ma cour serait peut être un terme plus adéquat m’enfin…) J’ai même eu la chance de pouvoir capturer l’instant fugace où un papillon s’est posé sur une fleur inconnue mais charmante (2). Oui, je ne vous l’ai pas dit mais Jurafaune c’est aussi un parcours où l’on peut découvrir les plantes, arbres et arbustes du plateau jurassien.

Mardi nous avons poursuivi nos aventures jurassiennes en nous rendant au Château d’Oliferne sur le pic du même nom, à quelques kilomètres de Vescles (je vous conseille de cliquer sur le lien pour mieux situer). Pour nous y rendre nous avons emprunté un petit chemin forestier à pied où nous avons fait de belles découvertes (3) et où ma fille a pu composer un joli bouquet de fleurs sauvages (4) rien que pour moi ! Le lieu est splendide et même s’il reste encore un chantier énorme pour tout mettre à jour nous avons profité d’un petit parcours le long du mur d’enceinte perdu au milieu des bois (5) et d’un panorama à couper le souffle (6) depuis le point le plus élevé du château où subsistent encore quelques tours et les restes du logis des châtelains : sous nos pieds le lac du Coiselet où se rejoignent la Bienne et l’Ain, au loin le massif jurassien et plus encore. L’air est pur, il fait chaud sans que cette chaleur nous étouffe, bref, une balade qui sonne comme une renaissance.

Le reste de la semaine fut consacré au jardinage et à la reprise en main sérieuse (enfin j’ai surtout fait au mieux) de notre espace cour. J’ai bichonné ma verveine fleurie aux fleurs multiples que je trouve à chaque fois tellement parfaites mais qui ne sentent malheureusement pas grand chose (7). J’ai pu enfin faire une récolte (8) de tomates cerises digne de ce nom (et qui fut dévorée en quelques minutes seulement). En les dégustant je me suis de nouveau fait la réflexion sur cet acte nécessaire de jardiner qui reste le meilleur moyen de retrouver le vrai goût des légumes à qui on a laissé le temps de pousser avec un peu d’amour, d’eau, de terre et de soleil et puis c’est tout !

Nous avons fini la semaine en dînant chez ma mère et où je n’ai pu ignorer ce Cactus de Noël (ou Schlumbergera) (9) qui trône fièrement dans la salle à manger. On l’appelle ainsi car il fleurit entre Novembre et Décembre. Il est tout bonnement majestueux et c’est clairement la plante sacrée de ma maman puisqu’elle la tient de sa grand-mère et qu’elle s’est toujours bien sentie chez sa nouvelle propriétaire ! C’est un peu comme si notre mémère n’était pas tout à fait partie.

La semaine fut donc plaisante et riche pour les sens. J’ai beaucoup regardé, senti, touché, choses que je ne prends pas toujours le temps de faire.J’ai accordé un peu plus d’attention à cette nature si prégnante par chez nous mais que l’on finit presque par oublier tant elle fait partie de nous, tant elle est une évidence dans notre quotidien.

  • Immortaliser mes contemplations :

(Passez la souris sur les photos pour laisser apparaître quelques informations).

signature

Publicités

2 réflexions sur “La nature jour après jour #31

  1. Qu’il est bon de se faire un tête à tête avec la nature 🙂
    Pour avoir passé tous mes étés (ou presque) dans le Jura (ma famille est de là bas), je prends note des endroits où tu es allée car il ne me semble pas les connaître encore !

    J'aime

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s