Cette semaine, je pardonne… #6


bannierecette-annee-copie

s06

Cette semaine je pardonne ou, pour être plus précise, j’ai décidé de me pardonner.

Ces derniers mois j’ai été plutôt dure avec moi-même. Je passe mon temps à m’en vouloir d’être mal, de traîner mon chien noir, de l’imposer aux autres. Il faut dire qu’il conditionne clairement ma vie et donc forcément celle de mes plus proches, mon homme, mes enfants, mes parents aussi, mes amis… Ils en subissent directement ou indirectement les conséquences : mon manque de patience ou d’initiative, ma tendance à m’isoler, mes sautes d’humeur, la fatigue qui parfois me submerge… font que je ne suis pas une personne des plus fiables ces derniers temps. La culpabilité est toujours là…Très présente par moments, elle s’estompe tout de même quelques fois. Pour faire simple, je me jette la pierre, me trouve parfois en dessous de tout, je dévalorise celle que je suis pensant que je ne suis bonne à rien. Et plutôt que de m’aider à m’en sortir ou à sortir la tête de l’eau je ne fais que m’enfoncer un peu plus.

Je parle souvent du regard plein de jugement ou d’incompréhension que posent certaines personnes sur la dépression et cette semaine en tentant de me pardonner à moi même je me suis rendue compte que j’étais peut être celle qui était la plus dure, la plus intransigeante de toutes me concernant… Je ne laisse rien passer et on peut dire que je ne me loupe pas. Un espèce de cercle vicieux s’instaure alors où mon état provoque la culpabilité qui provoque elle-même l’isolement, ce dernier favorisant le mal-être et donc la dépression.

Le pardon m’a rapidement semblé un bon moyen pour que ce cercle devienne vertueux. Et si je me laissais un peu d’air ? Et si j’acceptais que je ne suis pas en état de gérer au mieux mes émotions et qu’il était donc temps d’être plus indulgente ? Et si je me pardonnais ?

Étonnement -car je ne pensais pas y arriver – j’ai réussi à lâcher prise (en partie) en me pardonnant de ne pas être au top, d’avoir des faiblesses. Mes enfants, mon homme, tous ceux qui me connaissent bien, savent ce que je vis. Et objectivement, même si ce n’est pas toujours simple pour eux, ils n’ont aucune exigence particulière. Me mettant moins la pression, je suis forcément plus disponible, moins dans la retenue et donc dans le craquage qui finit toujours par arriver à force de contenir, de retenir. Concrètement je me suis moins isolée et je suis même sortie cette semaine pour faire quelque chose juste par plaisir, pas seulement par obligation. J’ai même entrevu quelques petits instants de sérénité. J’ai presque oublié que j’étais mal. J’ai laissé mon chien noir sur le pas de la porte.

Je ne m’emballe pas non plus mais ne plus me voir seulement comme le trouble fête, la rabat-joie de service m’aide grandement sur le chemin de l’estime de soi et du mieux être. Je connais mes limites et je ne pense pas que tout soit gagné d’avance mais être indulgent envers soi c’est déjà un grand pas. Je vous le recommande !

gifs-for-humans.tumblr.com

Source : gifs-for-humans.tumblr.com

signature

Publicités

14 réflexions sur “Cette semaine, je pardonne… #6

  1. Comme je suis d’accord avec ton billet. C’est fou comme on arrive à se faire du mal, comme on est dures avec nous-mêmes. Tellement plus qu’avec les autres. On pardonne aux autres des choses qu’on ne se pardonne pas à soi-même. C’est pourtant une des clés pour avancer…
    Tu avances, tu travailles sur toi et ça se sent dans tes billets.

    J'aime

  2. J’ai les larmes aux yeux en te lisant, parce que je ne connais que trop bien et que je n’ai pas envie que tu subisses ça !
    Je suis contente néanmoins que ce verbe ait pu un peu t’aider. Vois les prochains comme des encouragements, et essaye de n’y mettre que des jolies choses derrière, des couleurs, des paillettes et des activités agréables.

    ❤ ❤

    J'aime

  3. Une sentiment que je connais bien personnellement…
    Tu as raison être indulgente envers soi c’est déjà un grand pas… une énorme pas… un pas après l’autre… pas besoin d’aller trop quand c’est son bien être qui est à la clé !
    Courage ❤

    J'aime

Dites moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s